Boris Dupuis - Conseil en écriture et communication, biographe et écrivain public

[LOGO] Boris Dupuis, conseil en écriture et communication, rédacteur, biographe et écrivain public diplômé d'État

Un siècle à l'Hômmet,

un exemple de biographie familiale

« Nous voulons vous remercier encore pour votre travail de biographie. Le récit de vie de nos parents a connu un vif succès auprès de toute la famille. Un beau texte à transmettre à nos enfants et petits-enfants ! »

— Lucie L. et Robert B.

Un siècle à l'Hômmet, biographie familiale

Entretiens avec les narrateurs, retranscription,
écriture du récit et mise en page du tapuscrit.

Martine et Benoît Roche, dont les noms ont été changés avec leur accord, cumulent plus de soixante-dix ans de mariage. À respectivement 91 et 101 ans, voilà un siècle qu'ils vivent dans le Diois, au pied Vercors. Ils ont connu l'avant-guerre, la guerre, l'après-guerre, ainsi que les bouleversements techniques et sociaux du XXème siècle. Leurs enfants, Lucie et Robert, m'ont alors commandé un recueil de leurs anecdotes, afin de les transmettre aux générations futures et de les conserver dans la famille.

Avec un plaisir à chaque fois renouvelé, je suis donc allé à la rencontre de ce couple centenaire pour une série de six entretiens. Chez eux, tout semblait propice aux souvenirs, depuis les bras protecteurs de la montagne jusqu’à la douce caresse du ruisseau, en contre-bas. Il y avait des souvenirs bruts et gravés dans les murs de la ferme, des souvenirs discrets, fondus au milieu des vignes, et même des souvenirs chantants, portés par la valse printanière des hirondelles. Et derrière la porte sans âge à la poignée surmenée se cachaient aussi des reliques d’enfance, des vestiges de guerre et des trésors d’antan, tous liés par un seul et même ciment, solide et inaltérable : la famille.

Entre un verre de vin d'orange et un pot de miel de leur propre production, Martine et Benoît m'ont raconté leurs histoires, bien sûr, mais aussi et surtout leur histoire commune. Leurs souvenirs d'école dans les années 1920 et 1930, la venue de l'armée allemande en 1944, leur mariage, leur travail à la ferme, l'agrandissement de leur foyer, leurs voyages pour la retraite, et toute une farandole de petits détails croustillants. Ils m'ont ainsi fourni la matière nécessaire à l'écriture de leur propre récit de vie, dont la forme fut toute trouvée. Au fil des chapitres, les souvenirs de l'un répondent aux souvenirs de l'autre, puis leurs deux voies s'unissent pour un chapitre commun qui résonne de sagesse.

Boris Dupuis – Conseil en écriture, écrivain biographe – 06 72 45 65 68

Un siècle à l'Hômmet, biographie familiale

Entretiens avec les narrateurs, retranscription,
écriture du récit et mise en page du tapuscrit.

Martine et Benoît Roche, dont les noms ont été changés avec leur accord, cumulent plus de soixante-dix ans de mariage. À respectivement 91 et 101 ans, voilà un siècle qu'ils vivent dans le Diois, au pied Vercors. Ils ont connu l'avant-guerre, la guerre, l'après-guerre, ainsi que les bouleversements techniques et sociaux du XXème siècle. Leurs enfants, Lucie et Robert, m'ont alors commandé un recueil de leurs anecdotes, afin de les transmettre aux générations futures et de les conserver dans la famille.

Avec un plaisir à chaque fois renouvelé, je suis donc allé à la rencontre de ce couple centenaire pour une série de six entretiens. Chez eux, tout semblait propice aux souvenirs, depuis les bras protecteurs de la montagne jusqu’à la douce caresse du ruisseau, en contre-bas. Il y avait des souvenirs bruts et gravés dans les murs de la ferme, des souvenirs discrets, fondus au milieu des vignes, et même des souvenirs chantants, portés par la valse printanière des hirondelles. Et derrière la porte sans âge à la poignée surmenée se cachaient aussi des reliques d’enfance, des vestiges de guerre et des trésors d’antan, tous liés par un seul et même ciment, solide et inaltérable : la famille.

Entre un verre de vin d'orange et un pot de miel de leur propre production, Martine et Benoît m'ont raconté leurs histoires, bien sûr, mais aussi et surtout leur histoire commune. Leurs souvenirs d'école dans les années 1920 et 1930, la venue de l'armée allemande en 1944, leur mariage, leur travail à la ferme, l'agrandissement de leur foyer, leurs voyages pour la retraite, et toute une farandole de petits détails croustillants. Ils m'ont ainsi fourni la matière nécessaire à l'écriture de leur propre récit de vie, dont la forme fut toute trouvée. Au fil des chapitres, les souvenirs de l'un répondent aux souvenirs de l'autre, puis leurs deux voies s'unissent pour un chapitre commun qui résonne de sagesse.

Boris Dupuis – Conseil en écriture, écrivain biographe – 06 72 45 65 68

Un siècle à l'Hômmet,

biographie familiale

« Nous voulons vous remercier encore pour votre travail de biographie. Le récit de vie de nos parents a connu un vif succès auprès de toute la famille. Un beau texte à transmettre à nos enfants et petits-enfants ! »

— Lucie L. et Robert B.

[LOGO] Boris Dupuis, conseil en écriture et communication, rédacteur, biographe et écrivain public diplômé d'État

Un siècle à l'Hômmet, biographie familiale

Entretiens avec les narrateurs, retranscription,
écriture du récit et mise en page du tapuscrit.

Martine et Benoît Roche, dont les noms ont été changés avec leur accord, cumulent plus de soixante-dix ans de mariage. À respectivement 91 et 101 ans, voilà un siècle qu'ils vivent dans le Diois, au pied Vercors. Ils ont connu l'avant-guerre, la guerre, l'après-guerre, ainsi que les bouleversements techniques et sociaux du XXème siècle. Leurs enfants, Lucie et Robert, m'ont alors commandé un recueil de leurs anecdotes, afin de les transmettre aux générations futures et de les conserver dans la famille.

Avec un plaisir à chaque fois renouvelé, je suis donc allé à la rencontre de ce couple centenaire pour une série de six entretiens. Chez eux, tout semblait propice aux souvenirs, depuis les bras protecteurs de la montagne jusqu’à la douce caresse du ruisseau, en contre-bas. Il y avait des souvenirs bruts et gravés dans les murs de la ferme, des souvenirs discrets, fondus au milieu des vignes, et même des souvenirs chantants, portés par la valse printanière des hirondelles. Et derrière la porte sans âge à la poignée surmenée se cachaient aussi des reliques d’enfance, des vestiges de guerre et des trésors d’antan, tous liés par un seul et même ciment, solide et inaltérable : la famille.

Entre un verre de vin d'orange et un pot de miel de leur propre production, Martine et Benoît m'ont raconté leurs histoires, bien sûr, mais aussi et surtout leur histoire commune. Leurs souvenirs d'école dans les années 1920 et 1930, la venue de l'armée allemande en 1944, leur mariage, leur travail à la ferme, l'agrandissement de leur foyer, leurs voyages pour la retraite, et toute une farandole de petits détails croustillants. Ils m'ont ainsi fourni la matière nécessaire à l'écriture de leur propre récit de vie, dont la forme fut toute trouvée. Au fil des chapitres, les souvenirs de l'un répondent aux souvenirs de l'autre, puis leurs deux voies s'unissent pour un chapitre commun qui résonne de sagesse.

Boris Dupuis – Conseil en écriture,
écrivain biographe – 06 72 45 65 68